Tout savoir sur l’ANAH pour changer ses volets

volet store intérieur

L’installation des volets roulants fait partie des travaux de rénovation énergétique. Elle peut donc bénéficier des aides et subventions octroyées par les différents organismes. À part les crédits d’impôt, l’Eco-Ptz, la prime éco-énergie et les différentes aides des collectivités locales, il est également possible de prétendre aux aides de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat).

Les aides de l’ANAH : c’est pour qui ?

La pose des volets roulants consiste à améliorer l’isolation de votre habitat. C’est la raison pour laquelle elle est éligible à des subventions et aides de toutes sortes, à l’instar des aides de l’ANAH. Cette dernière est un organisme public qui donne des aides aux particuliers qui entreprennent des travaux d’amélioration de l’habitat, dans le cadre de son programme « Habiter Mieux ». Mais, l’octroi de ces subventions est également soumis à des conditions de ressources. En général, elles sont dédiées aux ménages qui se retrouvent dans une situation de précarité énergétique. Les aides sont particulièrement destinées à une certaine catégorie de personnes comme les propriétaires bailleurs de bâtiment de plus de 15 ans, les propriétaires occupants et les personnes ayant un revenu fiscal annuel inférieur à 56516 euros. Les syndicats de copropriétaires qui veulent faire des travaux de rénovation sur les parties communes d’un immeuble peuvent également bénéficier de l’ANAH. Mais, il faut que la personne qui demande cette aide habite dans le bâtiment rénové pendant au moins 6 ans.

Aides de l’ANAH : à quoi peut-on avoir droit ?

Les aides de l’ANAH permettent de financer la réalisation des travaux d’économies d’énergie comme la pose des volets roulants. Le montant des aides octroyées par l’ANAH dépend de certains critères comme les ressources des demandeurs. Il est possible de bénéficier de l’ANAH, soit jusqu’à 50% des dépenses liées aux travaux, si vous êtes classé dans la catégorie des ménages très modestes. Les foyers modestes, de leur part, peuvent prétendre à une aide d’une valeur de 35% sur le coût des travaux. Pour les propriétaires bailleurs, une subvention à hauteur de 25% peut leur être octroyée, si les travaux entrepris permettent de réaliser un gain de performance énergétique de 35% au minimum.

Pour en savoir plus :

Articles en relation